Emploi

Devenir ingénieur informatique avec une formation publique

À l’heure où les nouvelles technologies transforment le monde actuel et où les entreprises ne cessent d’innover, certains métiers ont plus que jamais le vent en poupe. Les métiers de l’informatique sont ainsi les premiers visés, et nombreux sont ceux qui désirent se lancer dans cette voie. Vous souhaitez vous diriger vers une carrière d’ingénieur informatique en passant par une formation publique ? Cela est possible. Voici ce qu’il faut savoir sur ce métier et la voie à emprunter.

Pourquoi intégrer une école d’ingénieurs en informatique ?

Vous êtes passionné d’informatique et désireux de vous former aux métiers de l’ingénierie et du numérique pour révolutionner le monde de demain ? Ces métiers ouvrent de belles perspectives de carrière. Pourquoi intégrer une formation publique ? Tout simplement pour le coût de la formation qui est considérablement réduit en comparaison avec une école privée. Les établissements privés proposent des formations pouvant atteindre les 6 000 euros l’année alors qu’une formation en public oscillera plus autour de 600 à 1 000 euros l’année.

Après le bac

Directement après le bac, vous avez la possibilité d’entrer directement dans une école d’ingénieurs en informatique. Si vous êtes lycéen, il faudra donc constituer votre dossier de candidature pour tenter d’être admis. Les écoles proposant des admissions post-bac voient leurs parcours se dérouler en 5 ans avant d’être diplômé. La plupart des écoles ont un concours d’entrée car la sélection est rude. Par exemple, l’ESSTIN Nancy, Ecole Supérieure des Sciences et Technologies de l’Ingénieur de Nancy, une école d’ingénieurs publique qui dépend de l’université de Lorraine propose un cursus sur 5 ans, l’admission est possible directement après le bac (bac S) via le concours GEIPI-Polytech.

Après une classe préparatoire, un BTS ou un DUT

Il est également possible d’intégrer une école d’ingénieur en informatique après une classe préparatoire, un BTS, un DUT ou encore après une licence. Pour cela, vous devrez constituer un dossier mais cela reste une solution si votre rêve est d’intégrer une école d’ingénieurs. Par exemple, l’école ISIMA (Institut Supérieur d’Informatique, de Modélisation et de leurs Applications), une grande école d’Ingénieurs en Informatique en Auvergne propose d’intégrer en 1ère année pour les classe préparatoires ou DUT ou détenteur d’un BTS, d’une L2 ou d’une L3 et propose d’intégrer en 2ème année si vous êtes titulaire d’un M1.

Intégrer une école privée

Sachez que les places en école publique sont peu nombreuses et qu’il peut être très difficile d’y rentrer mais il existe d’autres solutions. Si vous vous destinez à une carrière dans ce domaine, vous pouvez aussi intégrer une école privée. N’hésitez pas à vous renseigner sur ces dernières car de nombreuses écoles proposent des formations en alternance, ce qui permet de ne pas payer les frais de scolarité qui sont pris en charge par l’entreprise. De plus, les écoles qui ne proposent pas de formations en alternance proposent souvent des solutions de financement.

Quelles sont les conditions d’admission pour intégrer une école d’ingénieurs ?

Même pour intégrer une école publique, il existe différentes conditions d’admission selon les établissements. La première étape est souvent de s’inscrire sur Parcoursup. Mais ce n’est pas tout, pour la plupart des écoles, il faudra déposer un dossier de candidature avec un CV détaillé, les copies des relevés de notes, et tout un tas de documents pouvant justifier de votre intérêt pour la formation. Si votre candidature est retenue il faudra alors préparer un examen d’entrée qui peut prendre la forme d’un concours, composé généralement d’un écrit et d’un oral. Dans tous les cas, il est impératif d’avoir un bon niveau voire un très bon niveau pour intégrer une école d’ingénieurs, que ce soit pour intégrer directement après le bac ou pour intégrer avec un DUT ou une classe préparatoire.

Bien choisir son école

Si vous choisissiez une école d’ingénieurs, c’est important de vérifier que cette dernière est réputée et bien classée. En effet, une fois vos études terminées et le moment venu de chercher un emploi, la réputation de votre école va beaucoup jouer. N’hésitez pas à consulter les avis, les classements des écoles d’ingénieurs et à vous rendre aux portes ouvertes. Il faut aussi vérifier les critères de référence comme l’inscription au RNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles) qui atteste que l’État reconnaît le diplôme. N’hésitez pas à vous renseigner sur les possibilités et les débouchés de la formation, c’est très important.

Il ne vous reste plus qu’à réfléchir au meilleur parcours pour mettre toutes les chances de votre côté : formation classique, en alternance, après un BTS ou encore après une classe préparatoire.