Financement

Budget étudiant : comment économiser sur ses courses ?

Être étudiant n’est pas facile : journée chargée, vie associative et sociale, potentiel petit boulot, temps passé à réviser et, quand même, un peu de temps pour soi. Les journées filent et défilent. Pour tenir le rythme actif, un bon repas dynamise le corps. Avec un budget étudiant, il peut pourtant sembler difficile d’optimiser son panier de courses pour se faire des bons repas. Voici quelques conseils pour réussir, malgré tout, à économiser sur ses courses et bien se nourrir.

Pourquoi chercher à optimiser son panier étudiant ?

C’est peut-être la quête première de tout étudiant : optimiser son budget. Après tout, il est loin d’être illimité, et il est peut-être même très serré. Peu importe le montant du budget possédé, l’idéal est de bien réfléchir à comment il est utilisé. Avec la vie étudiante, il est facile de tout dépenser dans des sorties, des soirées ou tout autre alternative de divertissements. Manger des pâtes, cela suffit, se disent certains. Pourtant, pour tenir le rythme, mieux vaut un bon régime alimentaire. Sur le long terme, l’étudiant ne pourra évidemment que s’en récompenser. Meilleure alimentation veut dire plus de dynamisme, cerveau plus en forme et, finalement, apprendre une nouvelle langue, par exemple, devient plus facile.

Contrairement à ce que certains pensent, en prime, il n’est pas illusoire de bien manger en étudiant. Le principal pour manger bien est de réfléchir à ce qui est placé dans le panier étudiant. De nombreuses personnes se privent quand ils font leurs courses, par peur de voir le montant du panier de courses dépassé celui du budget disponible. C’est, généralement, ce qui arrive quand les courses sont faites sur le court-terme. Comme pour tout projet d’épargne, finalement, les courses ne s’optimisent que sur le long terme. Réfléchir à ses courses semaine par semaine n’est pas le meilleur moyen d’arriver à faire des économies.

Comment économiser son argent en faisant ses courses ?

Le meilleur moyen d’économiser son argent sur son panier étudiant est de faire des grosses courses, par exemple en début de mois. Il faut alors acheter en gros des aliments qui ont une longue durée de vie. Cela permet d’acheter moins cher au kilo, parce que les portions plus grandes sont plus rentables. Cette technique vaut, entre autres, sur tous les féculents, les conserves ou encore les produits d’hygiène. Selon le frigo à disposition dans le logement, par exemple en cas d’une colocation bien équipée, peut-être qu’il y aura même un congélateur où stocker de la viande et des légumes surgelés.

C’est le phénomène d’économie inconsciente qui s’opère. Puisque les placards sont remplis, par exemple, de 2 kilos de riz, 1 kilo de lentille, 2 kilos de pâtes, ils paraîtront être abondants. De fait, à chaque portion servie, elles seront plus petites – de 300 à 400 g de riz la semaine, par exemple, plutôt que tout le paquet de 500 g. Tout simplement parce que le cerveau se met en tête qu’il y en a plein, alors il n’y a pas de gaspillage à faire de petites portions. Sur le mois, les courses reviennent moins chères car l’ensemble est mieux équilibré. Il n’y a plus qu’à remplir le frigo de produits frais. Là encore, il y a plein d’astuces pour son budget.

Les promotions sur son panier étudiant : bien choisir

Avant d’envisager les moyens d’optimiser ses produits frais, il faut avant tout savoir comment bien choisir ses produits secs et hygiéniques. Shampoing, lessive, gel douche, papier toilette : tout cela peut s’acheter en gros ou en grand format. Opter pour les formats famille, par exemple, peut permettre d’optimiser son budget. C’est probablement une plus grosse somme à mettre d’un coup, aux premières grosses courses, mais qui permettra de réduire chaque semaine le budget course. De cette manière, jusqu’à 10 euros par semaine peuvent être économisés. De quoi rajouter, chaque semaine, une petite sortie à son planning.

Si les formats famille peuvent être avantageux, c’est aussi le cas des promotions types des supermarchés. Il y a, après tout, de multiples opérations commerciales qui proposent des réductions. Entre les offres de style « 3 articles pour le prix de 2 », « 1 produit acheté, 1 offert » et autres, il est facile de se laisser tenter. Seulement, c’est là que l’optimisation se joue aussi. Il ne faut pas acheter trop parce que les offres donnent un sentiment de moins cher. Se contenter d’acheter des produits qui sont vraiment conservables sur la durée et qui sont régulièrement consommés sera la base d’un panier de courses moins chères.

Paniers bio, drive, supermarchés : où faire ses courses pour pas cher ?

Il y a plusieurs moyens de faire des économies sur son panier de courses. Bien sûr, réfléchir à ce qui est acheté est le premier élément. La seconde astuce, toutefois, tient en l’endroit où les courses sont faites. De manière générale, s’il est possible, se rendre dans un supermarché plutôt qu’une petite enseigne de quartier sera bien plus avantageux. Il y aura davantage de choix pour plus de promotions. Dans le cas où l’étudiant possède une voiture, réaliser ses courses en drive peut également être une option. Il y a généralement des offres spéciales internet.

La petite astuce pour des offres sur les produits frais, achetés à la semaine, c’est de se concentrer sur du local et du saisonnier. Le circuit court, c’est bénéfique, pour tous. De nombreux CROUS ou bureaux étudiants s’associeront même avec des producteurs locaux pour proposer des paniers de fruits et légumes. Pour une dizaine d’euros, chaque semaine ou deux, ils proposent ainsi des paniers remplis de bons produits. L’idéal, pour se faire des plats bons pour la santé à moindre frais. Les économies réalisées permettent alors de s’offrir, pourquoi pas, de vrais moments de divertissement.